Logo Raoul Noir

La défiscalisation des pourboires en France dès 2022

La défiscalisation des pourboires en France dès 2022

La défiscalisation des pourboires en France dès 2022

Mathis

Mathis

Le rédacteur en chef
👨‍🍳

Evaluez votre visibilité en ligne

Demandez sans plus attendre un audit complet et  gratuit de votre e-réputation

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Lors de sa venue au Sirha qui s’est tenue à Lyon du 23 au 27 septembre 2021, le Président Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle qui a fait beaucoup de bruit dans le secteur de la restauration, la défiscalisation des pourboires en France.

    Après de longs mois de fermeture obligatoire pour les restaurateurs à cause de la pandémie mondiale, le gouvernement a en effet décidé de défiscaliser les pourboires.

    Cela implique qu’ils ne seront ni soumis aux prélèvements sociaux ni aux impôts.

    Cette mesure prend effet pour deux ans et a débuté depuis le début de l’année 2022. Elle s’applique à l’ensemble des pourboires pour les salariés des cafés, hôtels et restaurants, qu’ils soient donnés en monnaie ou alors par carte bancaire et quel qu’en soit le montant.

    Cette décision permet alors aux professionnels concernés par ces dons de se libérer de taxes. Ces dernières représentent, parfois, une somme importante à la fin du mois. Elle permet aussi aux restaurateurs d’éclaircir le flou juridique qui était présent sur le sujet des pourboires.

    Elle permettra de plus aux restaurateurs de faire face aux difficultés de recrutement dans le secteur observées depuis la reprise en 2021.

    Les pourboires, une manne financière considérable pour les serveurs

    Dans le secteur de la restauration, les pourboires représentent une source de revenus très importante pour les serveurs et les équipes. L’impact de la crise sanitaire ayant causé de longs mois de chômage, ils sont aujourd’hui d’autant plus importants.

    D’après l’INSEE, le salaire moyen net d’un serveur expérimenté est de 1558 euros par mois. Les dons de la part des clients permettent alors une augmentation considérable de leur pouvoir d’achat.

    Bien que le service soit inclus dans l’addition en France, le pourboire est un moyen pour le client de montrer sa satisfaction et de remercier son serveur.

    Le pourboire, une tradition … pas très française

    Alors que remercier son serveur via un don est entré dans les mœurs dans de nombreux pays et notamment les pays anglophones, les Français peinent à suivre le mouvement.

    La pandémie a en revanche eut un effet positif en France a posteriori. En effet, les Français retrouvent le plaisir d’aller au restaurant et de profiter du service à la française. Conscients des difficultés auxquelles ont fait face les restaurants et les équipes, ils comptent bien montrer leur soutien.

    Les États-Unis peuvent être considérés comme les pionniers en la matière. Il est en effet de coutume (voire obligatoire) de laisser entre 10% et 20% du montant de l’addition. À noter que la majorité des restaurants n’incluent pas le service dans l’addition ce qui justifie cette pratique.

    Le pourboire en France est en moyenne de 2,60 euros et n’est pas forcément corrélé au montant de l’addition comme dans les pays Anglo-saxons.

    Les serveurs observent une baisse de ce montant depuis quelques années. Cela peut s’expliquer par la dématérialisation des moyens de paiement abordée dans la suite de l’article « une baisse des dons en monnaie ».

    La défiscalisation des pourboires poussée par les difficultés à recruter dans le secteur de la restauration

    Les restaurateurs ont de plus en plus de mal à recruter du personnel. En effet, le secteur qui renaît de ses cendres après les différentes périodes de confinement cherche désespérément à recruter, sans grande réussite.

    Différents facteurs peuvent expliquer cette prise de position de la part des professionnels de la restauration. Ces derniers décident aujourd’hui de s’orienter vers de nouveaux secteurs.

    En effet, comme nous l’avons observé précédemment, les salaires dans le secteur sont peu attractifs. De plus, la crise sanitaire a contraint de nombreuses personnes au chômage à trouver un nouveau travail. Enfin, la diminution des pourboires peut démotiver certains professionnels du secteur.

    Les difficultés de recrutements ont poussés le gouvernement à mettre en place la défiscalisation des pourboires en France.

    Une baisse des dons en monnaie compensée par la défiscalisation des pourboires

    Depuis quelques années, le don de pourboire est confronté à un changement considérable des mœurs dans la société.

    En effet, la dématérialisation des moyens de paiement observée depuis quelques années entraîne une baisse des dons de pourboire. Alors longtemps donnés en monnaie, la disparition de ce moyen de paiement cause une perte de revenus pour les professionnels de la restauration.

    L’aire des pièces au fond du porte-monnaie semble bien lointaine dans une époque où régler avec sa montre connectée ou son smartphone devient une norme.

    D’autres secteurs tels que l’hôtellerie ou la coiffure sont aussi impactés par ces nouveaux modes de paiement. En effet, il est de coutume de laisser un pourboire au voiturier, au concierge ou encore à notre coiffeur. En revanche, sans monnaie, il est aujourd’hui compliqué de laisser un don.

    La défiscalisation des pourboires permet alors aux restaurateurs et aux équipes de se tourner vers des solutions digitalisées. Ces solutions permettent notamment de faire face à la baisse de l’utilisation de monnaie. Elle permettent également de nombreux avantages.

    Mathis

    Mathis

    Le rédacteur en chef
    👨‍🍳

    Lors de sa venue au Sirha qui s’est tenue à Lyon du 23 au 27 septembre 2021, le Président Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle qui a fait beaucoup de bruit dans le secteur de la restauration, la défiscalisation des pourboires en France.

    Après de longs mois de fermeture obligatoire pour les restaurateurs à cause de la pandémie mondiale, le gouvernement a en effet décidé de défiscaliser les pourboires.

    Cela implique qu’ils ne seront ni soumis aux prélèvements sociaux ni aux impôts.

    Cette mesure prend effet pour deux ans et a débuté depuis le début de l’année 2022. Elle s’applique à l’ensemble des pourboires pour les salariés des cafés, hôtels et restaurants, qu’ils soient donnés en monnaie ou alors par carte bancaire et quel qu’en soit le montant.

    Cette décision permet alors aux professionnels concernés par ces dons de se libérer de taxes. Ces dernières représentent, parfois, une somme importante à la fin du mois. Elle permet aussi aux restaurateurs d’éclaircir le flou juridique qui était présent sur le sujet des pourboires.

    Elle permettra de plus aux restaurateurs de faire face aux difficultés de recrutement dans le secteur observées depuis la reprise en 2021.

    Les pourboires, une manne financière considérable pour les serveurs

    Dans le secteur de la restauration, les pourboires représentent une source de revenus très importante pour les serveurs et les équipes. L’impact de la crise sanitaire ayant causé de longs mois de chômage, ils sont aujourd’hui d’autant plus importants.

    D’après l’INSEE, le salaire moyen net d’un serveur expérimenté est de 1558 euros par mois. Les dons de la part des clients permettent alors une augmentation considérable de leur pouvoir d’achat.

    Bien que le service soit inclus dans l’addition en France, le pourboire est un moyen pour le client de montrer sa satisfaction et de remercier son serveur.

    Le pourboire, une tradition … pas très française

    Alors que remercier son serveur via un don est entré dans les mœurs dans de nombreux pays et notamment les pays anglophones, les Français peinent à suivre le mouvement.

    La pandémie a en revanche eut un effet positif en France a posteriori. En effet, les Français retrouvent le plaisir d’aller au restaurant et de profiter du service à la française. Conscients des difficultés auxquelles ont fait face les restaurants et les équipes, ils comptent bien montrer leur soutien.

    Les États-Unis peuvent être considérés comme les pionniers en la matière. Il est en effet de coutume (voire obligatoire) de laisser entre 10% et 20% du montant de l’addition. À noter que la majorité des restaurants n’incluent pas le service dans l’addition ce qui justifie cette pratique.

    Le pourboire en France est en moyenne de 2,60 euros et n’est pas forcément corrélé au montant de l’addition comme dans les pays Anglo-saxons.

    Les serveurs observent une baisse de ce montant depuis quelques années. Cela peut s’expliquer par la dématérialisation des moyens de paiement abordée dans la suite de l’article « une baisse des dons en monnaie ».

    La défiscalisation des pourboires poussée par les difficultés à recruter dans le secteur de la restauration

    Les restaurateurs ont de plus en plus de mal à recruter du personnel. En effet, le secteur qui renaît de ses cendres après les différentes périodes de confinement cherche désespérément à recruter, sans grande réussite.

    Différents facteurs peuvent expliquer cette prise de position de la part des professionnels de la restauration. Ces derniers décident aujourd’hui de s’orienter vers de nouveaux secteurs.

    En effet, comme nous l’avons observé précédemment, les salaires dans le secteur sont peu attractifs. De plus, la crise sanitaire a contraint de nombreuses personnes au chômage à trouver un nouveau travail. Enfin, la diminution des pourboires peut démotiver certains professionnels du secteur.

    Les difficultés de recrutements ont poussés le gouvernement à mettre en place la défiscalisation des pourboires en France.

    Une baisse des dons en monnaie compensée par la défiscalisation des pourboires

    Depuis quelques années, le don de pourboire est confronté à un changement considérable des mœurs dans la société.

    En effet, la dématérialisation des moyens de paiement observée depuis quelques années entraîne une baisse des dons de pourboire. Alors longtemps donnés en monnaie, la disparition de ce moyen de paiement cause une perte de revenus pour les professionnels de la restauration.

    L’aire des pièces au fond du porte-monnaie semble bien lointaine dans une époque où régler avec sa montre connectée ou son smartphone devient une norme.

    D’autres secteurs tels que l’hôtellerie ou la coiffure sont aussi impactés par ces nouveaux modes de paiement. En effet, il est de coutume de laisser un pourboire au voiturier, au concierge ou encore à notre coiffeur. En revanche, sans monnaie, il est aujourd’hui compliqué de laisser un don.

    La défiscalisation des pourboires permet alors aux restaurateurs et aux équipes de se tourner vers des solutions digitalisées. Ces solutions permettent notamment de faire face à la baisse de l’utilisation de monnaie. Elle permettent également de nombreux avantages.

    Partager cet article

    Lead magnet pour un audit gratuit de la visibilité en ligne

    Recevez gratuitement l'audit de votre visibilité sur Google 🤗

    En répondant à 3 questions, obtenez un audit complet 💯 de votre présence en ligne ✨

    Ces articles pourraient vous intéresser 👇

    Ces articles pourraient vous intéresser 👇

    Ces articles pourraient vous intéresser 👇

    Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions ?

    Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions ?

    Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions ?

    Retour en haut

    Evaluez votre visibilité en ligne gratuitement

    Demandez votre audit gratuit 🆓 et recevez nos conseils d'optimisation personnalisés 🚀

    Lead magnet pour un audit gratuit de la visibilité en ligne